Bien vivre dans votre logement
imgArticle_304

Air et bruit : préservons notre bien-être !
Il est important de soigner la qualité de l'air que l'on respire chez soi. Retrouvez dans ce premier guide quelques conseils simples et peu coûteux pour aérer, ventiler et... s'entourer de plantes vertes.

Tous nos conseils également pour réduire la pollution sonore.

imgArticle_306

Maîtrisons notre consommation d'énergie.
Astuces pour réduire sa consommation énergétique à la maison et bons gestes pour le chauffage et l'eau chaude.

Consultez vite ce guide dédié à la maîtrise des dépenses.

imgArticle_305

L'eau, une richesse naturelle à préserver.
Traquer les fuites, contrôler sa consommation, veiller à moins polluer l'eau.

Tout savoir sur l'eau, ce qu'elle coûte et pourquoi.

imgArticle_307

Le petit guide du tri
Borne de tri, déchetterie, poubelle, recyclage... on finit par s'y perdre !

Ce petit guide résume très clairement comment trier papier carton, métal, plastique, verre, textile, encombrants...

imgArticle_308

Mieux consommer, mieux vivire ensemble.
Côté jardin, devenez un éco-citoyen ! Consommer mieux, consommer autrement. Se déplacer malin ! Mieux vivre ensemble !

Découvrez une large palette de conseils astucieux !

 

 

 

Bien vivre

Mode d'emploi des équipements : lors de votre état des lieux d’entrée votre interlocuteur vous a prodigué quelques conseils pratiques relatifs à l’utilisation des équipements et à leur l’entretien (chauffage, VMC etc.) Dans certain cas une notice technique a pu vous être remise.

L'entretien de votre logement : l’entretien courant et les réparations dites « locatives » sont définies par décret ministériel. Certaines de ces charges, notamment en matière d’entretien des équipements sanitaires ou de petite maintenance électrique sont à votre charge. La liste de réparations locatives est annexée à votre contrat.

Les transformations ou modifications : avant d’engager des travaux demandez conseil à votre Assistante de Gestion Patrimoniale. Toute modification de votre état des lieux initial doit faire l’objet d’une autorisation écrite préalable établie par Logévie.

Le livret d'accueil qui vous a été remis lors de votre entrée dans le logement est une source importante d’informations. Pensez à le consulter, il vous renseignera sur l’ensemble de ces thèmes.

 

 

Vivre en bons voisins

Troubles du voisinage : parlons-en !

Si le bailleur a l’obligation d’assurer à son locataire la jouissance paisible du logement, en contre-partie, le locataire doit, selon l’article 7 de la loi du 6 juillet 1989, «user paisiblement des locaux loués». Contre ces troubles, une seule arme : le dialogue.


Qu'entend-on par trouble de voisinage ?
Bruits intempestifs, comportements violents (qu’ils soient verbaux ou physiques), dégradation des parties communes, détention d’animaux réglementés : nombreuses sont les nuisances qui peuvent être à l’origine de conflits entre voisins.


Comment réagir en cas de litige avec ses voisins ?
En cas de trouble anormal, le premier réflexe doit être d’instaurer le dialogue avec son voisin. Ne pas avoir peur de l’autre, oser lui parler : voilà bien souvent la clé du dénouement d’une crise. Dans la plupart des cas, la discussion permet de trouver un terrain d’entente et la solution au problème.


Que faire si le dialogue ne permet pas de mettre un terme au litige ?
Si vous ne parvenez pas à trouver un terrain d’entente, vous pouvez contacter Logévie. Votre organisme interviendra auprès du locataire et tentera à son tour une médiation en vue de faire cesser les troubles. Si nécessaire, vous pourrez aussi porter plainte au commissariat. En dernier recours, dans le cas de troubles graves ou de non-coopération caractérisée du locataire à l’origine des nuisances, Logévie pourra avec le concours des locataires saisir le Tribunal d’Instance et engager une procédure.


Pour bien vivire ensemble
En limitant tout comportement susceptible de causer une gêne excessive aux autres occupants de l’immeuble et du voisinage, il est facile de réduire les troubles :

1.Le bruit des autres est toujours plus dérangeant que le nôtre ! Bricolage, musique, télévision, éclats de voix, essais de mobylettes : autant de manifestations sonores qui lorsqu’elles sont excessives, deviennent gênantes.
2.Ne pas laisser traîner de déchets et d’objets encombrants, veiller à conserver un environnement et un cadre de vie agréable, c’est aussi le gage de bonnes relations de voisinage.
3.La présence d’un animal domestique est tolérée dans les logements. A l’extérieur, il doit néanmoins être toujours tenu en laisse ou sous surveillance directe. 

 

 

Je fais quoi de mes déchets d'encombrants ?

Téléviseur, machine à laver, ordinateur, mobilier : un jour ou l’autre, certains de nos équipements, usés ou dépassés, viennent à nous encombrer. Les services de ramassage des déchets ménagers n’étant pas habilités à traiter ces objets volumineux, plusieurs options existent pour se débarrasser de ces déchets encombrants en respectant l’environnement.

Un interlocuteur : votre mairie
Renseignez-vous auprès de votre mairie : celle-ci est tenue de mettre à votre disposition des moyens de ramassage de ces déchets un peu envahissants. Collecte au porte à porte (à la demande) ou sur des points de regroupements (bennes, lieux de dépôts), les modalités sont diverses selon les municipalités. Celles-ci pourront aussi vous aiguiller vers une déchetterie.

Le réflexe déchetterie
Gratuites et ouvertes aux particuliers, ces espaces permettent une optimisation des déchets. Ceux-ci y sont par la suite recyclés, traités ou encore stockés en décharge. Un macaron vous est en général remis sur présentation d’un justificatif de domicile afin de vous permettre l’accès à la déchetterie la plus proche de chez vous.

Les entreprises d'insertion, une solution solidaire
Pour les équipements réparables et réutilisables, vous pouvez aussi contacter des associations ou des entreprises d’insertion, dont les coordonnées sont disponibles dans les mairies. L’avantage ? Elles concilient deux objectifs : la protection de l’environnement et la réinsertion sociale par le travail. Ces structures récupèrent gratuitement vos encombrants, qui sont par la suite remis en état (puis mis en vente à bas prix ou donnés aux familles en difficulté) ou démantelés dans le respect des réglementations sur la protection de l’environnement.

Mieux vaut prévenir...
- Privilégiez l’achat chez un commerçant qui reprend vos biens d’équipement hors-service.
- En pesant ses décisions d’achat, en se tournant vers des biens d’équipements durables et réparables et des produits labellisés « NF-Environnement » ou « Ecolabel européen », on s’engage à long terme afin de préparer un meilleur avenir aux générations futures.

Les dépôts sauvages sont interdits par la loi du 15 juillet 1975. Se débarrasser des déchets encombrants (électroménager, mobilier, ferrailles, grands cartons…) sur les trottoirs ou dans la nature entraîne une pollution des sols, des eaux et de l’air et est passible de lourdes amendes

imgArticle_112